Catégories

Qu’est-ce que les obligations d’épargne ?

Qu’est-ce que les obligations d’épargne ?

A voir aussi : Actualités des cryptomonnaies Solana, Ethereum et Cardano

En tant qu’investisseur, nous pouvons acheter des Obligations d’épargne du Canada. Ce produit financier est relativement facile à comprendre et semble nous protéger des aléas du marché financier. Mais que faire si l’achat d’Obligations d’épargne du Canada était risqué ?

A découvrir également : Quel est le meilleur argent ?

Qu’ il s’agisse de journaux, de livres, de conseillers financiers personnels ou même de reportages télédiffusés, tout le monde est convaincu que les obligations doivent trouver leur place dans notre portefeuille. Je ne suis pas d’accord avec ce point de vue parce qu’il y a beaucoup de preuves qui m’incitent à ne pas investir dans des obligations.

Si tu le fais, je le ferai

Au cours des derniers mois, voir année, plusieurs milliers de personnes ont liquidé leurs actions pour investir massivement dans les achats obligataires. Par conséquent, les Obligations d’épargne du Canada achètent régulièrement devenir populaire et tout le monde flirte vers ces produits financiers. En imitant un voisin, d’autres investisseurs suivent cette étape.

Résultat : les obligations ont une cote et le marché boursier est zéro ! !

J’ ai lu récemment une lettre financière et un de Warren Buffett a dit que nous payons beaucoup pour un consensus enthousiaste. C’ est ce qui arrive avec l’achat d’obligations. En payant des actifs coûteux, cela devient plus risqué car notre marge de sécurité en cas d’erreur est beaucoup plus faible.

Pourquoi l’achat d’obligations d’épargne du Canada est risqué

Comme tout, avant d’investir, vous devez connaître sa valeur. Essayez au moins de bien juger de la valeur de ce que vous achetez 🙂

Je veux vous présenter comment évaluer ce produit financier. C’est un outil simple. En ce sens que cette valeur sera le point de départ de notre analyse. Bien sûr, si dès le départ cette valeur nous semble irréaliste, nous devons aller de l’avant et aller ailleurs.

Pour les obligations, comme les actions, j’utilise le rapport prix-bénéfice. Grâce aux actions, ces données peuvent être facilement trouvées. Dans le cas des obligations, il n’existe pas vraiment, mais vous pouvez en « inventer » un.

Utilisez votre rendement obligataire et calculez l’inverse de ce rendement. Hein ! ! ! le contraire de quoi ? ? ?

Je suis d’accord, à l’heure actuelle, les obligations du Québec offrent un rendement de 1.97 %. C’est une performance de plus de 5 ans. Je prends ces données de 5 ans parce que je pense que 5 ans est une fenêtre temporelle appropriée pour un investisseur. Donc, pour répondre à notre question, notre ratio sera de 50x ou 1/ 1,97%.

Pour faire connaître ce ratio, c’est comme si votre investissement était rentable en 50 ans… un peu trop long pour moi. Quand je regarde le marché boursier, ce ratio est de 14,4x. Ce rapport semble plus intéressant, n’est-ce pas ?

Risques dans tout cela

Il existe un lien entre les taux d’intérêt et la valeur des obligations. Si les taux d’intérêt montent, qu’adviendra-t-il de la valeur des obligations ?

A) À mesure que les taux augmentent, l’obligation a une valeur

ou

B) La valeur des obligations va chuter

Bien que la plupart croient que l’option A est la bonne, c’est une erreur. En fait, la bonne réponse est B. En effet, la relation est la suivante : lorsque les taux d’intérêt augmentent, la valeur des obligations diminue.

Qu’ est-ce que « intérêt » (wow.. quel jeu de mots፦))) pour savoir que, à votre avis ?

Eh bien, à l’heure actuelle, les prix sont à des niveaux historiquement bas. C’est-à-dire qu’il sera difficile à nouveau voir des baisses de taux d’intérêt et donc une croissance obligataire.

Il est donc logique de croire que d’ici cinq ans, les taux augmenteront… et la valeur des obligations diminuera.

Constatation

Ainsi, non seulement les obligations se vendent très cher maintenant par rapport aux autres actifs, mais nous sommes convaincus que la valeur de ces actifs diminuera dans cinq ans.

C’ est pourquoi les achats obligataires sont risqués à mon avis.

Quelle est votre opinion à ce sujet ?

Êtes-vous propriétaire des obligations de votre portefeuille ?

Puisque vous connaissez déjà le lien entre les taux d’intérêt et la valeur des obligations, vous venez de comprendre pourquoi les obligations ont bien réussi ces dernières années. Les taux d’intérêt au Canada sont passés de 4,50 % en 2007 à 1 % en 2012.

Articles similaires

Lire aussi x