Catégories

Les avantages fiscaux de l’investissement immobilier

Les avantages fiscaux de l’investissement immobilier

L’investissement immobilier locatif est un excellent choix si vous souhaitez rentabiliser votre placement. Il est peu risqué et donne droit à d’énormes avantages fiscaux, quel que soit le type de location que vous choisissez. Parcourons ensemble les avantages fiscaux de l’investissement immobilier.

Les avantages fiscaux de l’investissement immobilier en matière de location meublée

Les loyers perçus d’une location meublée sont à déclarer au titre des bénéfices industriels et commerciaux. Si votre revenu annuel n’excède pas 72 600 euros, le régime fiscal micro BIC sera appliqué automatiquement. Il se traduit par un abattement fiscal de 50 % sur vos recettes locatives.

A lire également : Choisir le bon type de prêt immobilier : tout ce que vous devez savoir

Par contre, si vos loyers n’excèdent pas 72 600 euros par an, le régime fiscal réel s’applique de plein droit. Dans ce cas, vous pouvez déduire vos charges effectives des recettes, amortir les immeubles et les biens comme le coût des travaux d’amélioration. Grâce à ce régime réel, les propriétaires loueurs non professionnels (LMNP) et les loueurs professionnels (LMP) sont autorisés à dégager un éventuel déficit foncier.

En ce qui concerne la TVA déduite lors de l’achat d’un bien immobilier neuf ou rénové, vous pouvez la récupérer si la location meublée est destinée à des prestations para-hôtelières dans votre résidence avec service. En outre, les propriétaires LMNP bénéficient des avantages fiscaux de la La Loi Censi Bouvard à condition que la résidence service soit pour :

A découvrir également : Comment trouver un logement social rapidement et facilement en France

  • les étudiants ;
  • les seniors ;
  • les personnes dépendantes.

Grâce à ce dispositif, vous pouvez déduire de votre impôt sur le revenu jusqu’à 11 % du prix de revient de votre bien HT. Toutefois, il faut respecter la limite de 300 000 euros d’investissement.

Les avantages fiscaux de l’investissement locatif vide

Dans la location d’un logement nu, deux régimes sont appliqués et offrent de différents avantages fiscaux sans oublier le dispositif Pinel.

Le régime du micro foncier

Ce régime est applicable de plein droit si vos revenus fonciers bruts par an n’excèdent pas 15 000 euros. Il sera alors appliqué sur vos recettes un abattement forfaitaire de 30 %. Cependant, si vous constatez que le montant total de vos charges représente plus de 30 % des recettes imposables, vous pouvez opter pour le régime réel d’imposition. Néanmoins, prenez le soin de vérifier s’il s’agit du régime le plus avantageux pour vous.

Le régime réel d’imposition

À la différence du premier régime développé, celui-ci est appliqué lorsque vos revenus locatifs annuels sont supérieurs à 15 000 euros. Ce régime réel permet au propriétaire de déduire tous les charges et frais des recettes locatives. Il s’agit notamment :

  • des intérêts d’emprunt immobilier locatifs ;
  • des frais d’administration ;
  • des frais de gestion ;
  • des frais des travaux de rénovation ;
  • des primes d’

De plus, ce régime permet de dégager des revenus fonciers qui sont imputables sur le revenu global et jusqu’à une limite de 10 700 euros par an.

Le dispositif Pinel

Le dispositif Pinel concerne uniquement l’achat des appartements neufs en VEFA, des logements à construire ou anciens nécessitant de lourds travaux de réhabilitation. Les habitations doivent respecter certaines conditions à savoir :

  • se trouver dans une zone qui bénéficie du dispositif ;
  • être loué durant 6, 9 ou 12 ans à des locataires de revenus inférieurs ;
  • respecter les règles de performances énergétiques, etc.

Les propriétaires qui sont éligibles à ce dispositif profitent d’une réduction d’impôt de 12, 18 ou 21 %.

Articles similaires

Lire aussi x