Catégories

Fabriquer soi-même sa déco en macramé

Fabriquer soi-même sa déco en macramé

Après son succès dans les années 70, le macramé refait surface dans les habitations et autres bâtiments. Il s’agit d’une technique qui consiste à tresser des cordes pour en faire des nœuds à des fins décoratives. Comment faire de la déco au macramé ? La solution se trouve ici.

Les deux types fils nécessaires

Le macramé se réalise toujours à l’aide de quatre fils dont 2 fils de base et 2 fils à motif. Généralement brins, les fils porteurs ou de base restent quasiment immobile durant la réalisation et sont invisibles une fois le travail fini. Tandis que les fils à motif ou de travail sont manipulés pour réaliser les nœuds, ainsi que les divers motifs de décoration.

A découvrir également : Cocon et backlinks sémantiques : explication de ce concept

Comment choisir les fils

En dehors des fils extensibles, tous les autres sont faits pour concevoir du macramé : laine, soie, corde, ficelle, etc. Choisissez vos fils en fonction de l’ouvrage à réaliser. Les fils épais sont plus adaptés pour des sets de table, des suspensions ou des sacs.

Quelle longueur pour les fils ?

La longueur des fils est importante pour réussir une œuvre. Pour déterminer la bonne longueur de vos cordes, c’est facile. Toutefois, cela dépend du type de nœud et du chef d’œuvre à réaliser.

A lire également : Actualités sur le football : top 3 des récentes nouvelles

Pour des nœuds simples, mesurez quatre fois la longueur de l’outil fini. Envie de plier les cordes en deux parties égales ? Mesurez huit fois la longueur.

Lorsqu’il faudra réaliser des motifs, servez-vous des fils les plus longs. Lorsqu’il vous arrivera de passer d’un motif à un autre, changez de fil pour faire l’économie fil à motif. Souvenez-vous qu’il se raccourcit très vite.

Si par contre vous souhaitez mettre des perles, enfilez sur les deux fils du centre. Ainsi vous ferez des fils extérieurs au bas des perles ou alentours. Vous pouvez également opter pour des perles à intervalles réguliers.

Les types de nœuds

Pour réussir votre décoration au macramé, vous devez être capable de faire les quatre principaux nœuds.

Le nœud du tisserand

Encore appelé nœud plat, le nœud du tisserand est plutôt simple. Il comprend deux demi-nœuds. Il s’agit du brin qui doit passer sur le fil porteur, avant d’être alterné à l’effet d’aboutir à un nœud plat. Ce nœud constitue la base des fabrications en macramé. Avant d’envisager de faire autre chose, vous devez le maitriser.

Le demi-nœud plat ondulé

Il est constitué de la succession de plusieurs nœuds plats conçu dans un même sens, à l’effet d’obtenir un effet spiral. En dehors des nœuds sus évoqués, il existe plusieurs autres nœuds. Il s’agit notamment du nœud à vagues, du nœud strié et du nœud Joséphine.

Que faire pour débuter ?

Pour un début, faites le nœud qui vous semble le plus facile. Réalisez d’abord des bracelets pour vous habituer à la tâche. Ensuite, essayez une suspension pour vos fleurs ou un cache-pot avant de passer à des modèles plus compliqués. Pour cela, en plus du fil, vous aurez besoin des ciseaux, d’un crayon ou un morceau de bois.

Enroulez le fil sur vos mains pour articuler les nœuds plus facilement. Ceci évitera aux fils de s’emmêler. Vous pouvez aussi les nouer avec de l’élastique pour que le fil se déroule normalement. Et si vous optez pour du coton, dites-vous qu’il va s’effilocher. Evitez cela en oignant de la cire d’abeille autour dudit fil.

Articles similaires

Lire aussi x