Catégories

Postuler à une offre sans avoir le bon profil

Postuler à une offre sans avoir le bon profil

Beaucoup d’entre nous n’osent pas répondre à des annonces, pensant ne pas avoir le bon profil. Oui, certains recruteurs peuvent indiquer dans leurs annonces que le candidat doit être diplômé d’une grande école, être trilingue et/ou avoir au moins cinq années d’expérience. Notez bien qu’il n’y a pas de candidat parfait et vous ne devez pas bloquer sur cette liste d’exigences des recruteurs. Voici nos conseils pour postuler à une offre d’emploi, même si vous n’avez pas le bon profil.

Vous avez peut-être le bon profil…

Pour déterminer si vous avez le bon profil ou non, vous devez analyser l’offre. En effet, dans cette liste d’exigence de l’entreprise, il y a des critères indispensables et des critères accessoires. Il faudra alors les distinguer. Comprenez bien que votre candidature pour le poste de community manager se retrouve directement dans la corbeille si vous ne maîtrisez pas les réseaux sociaux. Pour ce poste par exemple, la maîtrise des réseaux sociaux et non uniquement de Facebook est un critère indispensable.

A lire en complément : 5 astuces pour améliorer vos compétences en gestion de projet

Dans la plupart des annonces, on retrouve aujourd’hui que la maîtrise de l’anglais est un atout. De par « atout », vous avez compris qu’il s’agit d’une compétence plus secondaire, et même si vous ne maîtrisez pas parfaitement la langue, vous pouvez avoir ce poste de cuisinier dans une petite commune. D’ailleurs, pour rassurer le recruteur, vous pouvez indiquer dans votre lettre de motivation que vous êtes prêt à perfectionner votre maîtrise de la langue de Shakespeare. Découvrez toutes les offres d’emploi pour le poste de cuisinier.

Mettre en avant ses soft skills

Même si vous n’avez pas le bon profil, si le recrutement concerne les secteurs touchés par la pénurie de candidats comme celui de l’hôtellerie et de la restauration, n’ayez pas peur d’envoyer votre candidature. Vous ne devez aussi avoir aucune hésitation à postuler si vous savez que votre candidature sera reçue par le RH de l’entreprise et non par un cabinet de recrutement. En effet, ce dernier sélectionne les candidats en fonction d’un cahier de charge qui ne laisse aucune manœuvre aux exigences du recruteur.

A voir aussi : Comment choisir une entreprise de maçonnerie ?

Lors de l’envoi de votre candidature, il faudrait compenser vos lacunes avec vos soft skills. Le recruteur est bien conscient que les savoir-faire peuvent être acquis, ce qui n’est pas le cas des savoir-être qui sont des qualités personnelles. N’hésitez donc pas à les mettre en avant dans votre CV. Lorsqu’on est en reconversion professionnelle, on peut aussi être tenté d’étoffer son CV avec des compétences liées à son ancien secteur.

C’est une erreur, car dans ce nouveau secteur, le recruteur ne comprendra pas forcément vos atouts avec ce jargon technique. La meilleure idée reste de mettre l’accent sur vos soft skills comme votre autonomie, votre capacité dans la gestion des conflits et/ou du stress.

Avancer une solution au recruteur

Êtes-vous sous-qualité ou sur-qualifié dans le domaine ? Là, pour rassurer le recruteur, vous pouvez vous permettre d’avancer une solution lorsque vous postulez. Si vous manquez d’expérience ou si vous êtes encore trop jeune pour le recruteur, mettez en avant votre dynamisme, votre fraîcheur, vos idées innovantes, votre capacité d’apprentissage et d’adaptation.

Ceux-ci peuvent suffire pour convaincre le recruteur. Pour mettre toutes les chances de votre côté, vous pouvez également accompagner votre candidature de lettres de recommandation. Si vous êtes par exemple sur-qualifié pour le poste, le recruteur peut être inquiet par rapport à la rémunération que vous attendez. Vous pouvez alors indiquer une fourchette de salaire adaptée au poste et non à vos qualifications.

Soigner sa lettre de motivation

Si vous n’avez pas le bon profil, vous devez avancer tous les bons arguments pour convaincre le recruteur que vous êtes quand même fait pour ce poste. C’est dans la lettre de motivation que tout va se jouer. Il est important de bien la soigner, car contrairement à ce que l’on laisse croire, les recruteurs lisent bien la lettre de motivation.

Dans cette lettre, il est impératif d’expliquer la raison de votre candidature. Là, il ne faut pas détailler le fait que vous avez un fort besoin de gagner de l’argent. Vous devez faire comprendre au recruteur pourquoi vous avez choisi ce poste alors que vous n’avez pas le bon profil.

Par la même occasion, pensez à glisser quelques exemples professionnels ou personnels qui peuvent démontrer que vous pouvez apporter quelque chose à l’entreprise. Vous devez également faire preuve d’une motivation sans faille en soulignant votre envie d’apprendre et d’évoluer.

Articles similaires

Lire aussi x